Maison Passive : Origine et Concept

Maison Passive

Auparavant, une habitation servait à protéger ses occupants des aléas climatiques, mais aussi de fournir un abri pour éviter les attaques des prédateurs. Ces fonctions ont bien évolué, et aujourd’hui, un logement propose un confort thermique optimisé en, quelle que soit la saison. Actuellement, une maison passive, excluant le chauffage et la climatisation, assure un environnement thermique optimal en toute saison.

La protection de l’environnement, un enjeu de taille pour de nombreux pays riches

Une importante augmentation des besoins en énergie fossile a été causée par la révolution de l’industrie à partir de 1850. Deux effets simultanés avaient accentué cette augmentation. D’un côté, il y a les besoins en matière de consommation d’équipements et de biens. De l’autre, on note l’augmentation croissante de la population. Ces faits ont conduit à la production de quantités importantes de déchets et de sous-produits, à cause d’une utilisation irresponsable des ressources disponibles. D’ailleurs, de majorité des risques environnementaux tirent leur origine dans la façon dont nous utilisons l’énergie. Il est donc temps de changer notre mode d’utilisation des ressources. Notamment, mieux consommer est plus judicieux que produire plus. Ce point de vue est applicable à toutes les ressources existantes (matériaux de construction, eau, espace…).

La maison passive, une solution pour limiter l’utilisation de l’énergie fossile

Pour diminuer de 5% les émissions de gaz à effet de serre, de nombreux pays développés ont signé un accord lors d’une réunion à Kyoto en 1997. Au terme de la conférence, il a été constaté que le bâtiment constitue un émetteur important de CO2. Il se place après l’industrie et avant les transports.

Les maisons passives proposent aujourd’hui un confort thermique optimal en toute saison. Ces constructions sont synchronisées au climat de leur lieu d’implantation. Ainsi, au nord, dans les régions froides, une maison passive est définie comme un logement qui peut se chauffer tout seul. Dans les zones tropicales, elle constitue une habitation pouvant se rafraîchir toute seule. Et bien évidemment, les moyens pour obtenir chaque résultat sont différents.

Comment chaque pays conçoit-il une maison passive ?

Dans les contrées riches du nord, entre autres, le climat tempéré froid et tempéré forçait les locaux à concevoir une habitation ingénieuse. Puis, elles ont construit des maisons passives à partir des années 50, et bien sûr, après le crash pétrolier dans les années 70.

Dans les années 80, les Allemands ont faits des expériences, dont le but étant de trouver des solutions technologiques efficaces pour concevoir un logement à très faibles consommations d’énergie. Dans les 10 ans ayant suivi ces expériences, d’autres essais ont abouti à la création du label PassivHaus. Celui-ci vise à créer des constructions passives qui se basent sur l’utilisation de ressources naturelles, et notamment, les chaleurs solaires, humaines…

De nos jours, les logements labellisés PassivHaus sont très courants dans les pays européens, et notamment, du nord. Durant l’élaboration de cette démarche, il a été convenu que ces logements doivent privilégier les systèmes de ventilation mécanique sophistiquée. Cela permet de limiter les risques de déperditions thermiques

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *